Énergie et vitalité – comment les augmenter grâce aux plantes médicinales

Dans mon nouveau coin de pays, le bas du fleuve et plus précisément Rimouski, l’automne semble arrivé ce matin. Une petite pluie arrose les champs récoltés, les fleurs sauvages et médicinales sont presque toutes en graines, et les feuilles des arbres commencent à changer de couleur. Toute la nature semble se préparer à s’endormir. À l’inverse, nous nous activons avec la rentrée scolaire ou de nouveaux projets de travail. Encore une fois, nous semblons vouloir aller à l’inverse du mouvement naturel.
Cette façon de pousser notre corps au-delà du rythme de la nature tend à épuiser nos réserves. Avec les années, les changements de saison peuvent être de plus en plus difficiles; les réserves d’énergie, le sommeil et le système nerveux sont plus fragiles. Les plantes médicinales sont de merveilleuses alliées pour retrouver énergie et vitalité. C’est de certaines d’entre elles, particulièrement intéressantes à l’automne, dont je veux vous parler aujourd’hui. En plus de redonner de l’énergie et de la concentration, elles améliorent la qualité du sommeil et nourrissent nos fonctions immunitaires pour les rééquilibrer et les rendre plus fortes pour l’hiver et ses épidémies de rhumes, grippes et gastroentérites.
Reishi – Ganoderma lucidum
Reishi – Ganoderma lucidum
Le reishi est un champignon médicinal utilisé depuis des centaines d’années en médecine traditionnelle chinoise. Comme pour tous les champignons, la partie récoltée est le fruit puisque ses « racines » appelées mycélium se cachent dans l’humus ou dans les arbres en décomposition. Le reishi, ainsi que les autres champignons médicinaux, sont riches en polysaccarides particulièrement efficaces pour nourrir et équilibrer le système immunitaire. Plusieurs recherches scientifiques démontrent l’utilité du reishi dans l’accompagnement des traitements conventionnels pour le cancer ou afin de diminuer les réactions allergiques et les maladies auto-immunes. Ces constituants actifs sont mieux extraits dans l’eau, par décoction. On peut ensuite faire réduire la décoction pour en faire un sirop ou même déshydrater ce réduit pour en faire une poudre qui peut être mise en capsules ou tout simplement ajoutée à des smoothies.
Outre, son action sur le système immunitaire, le reishi est un grand tonique du Shen (prononcé « chène »). En médecine traditionnelle chinoise, le Shen correspond à l’esprit ou à l’âme et se mesure à l’éclat des yeux. Si le Shen n’est pas en santé, il peut y avoir dépression, insomnie, perte de mémoire ou de concentration, etc. Le reishi est donc bénéfique pour aider tous ces aspects en plus d’aider à améliorer la quantité d’énergie.
Finalement, il est aussi très intéressant comme soutien hépatique. D’autres études ont même démontré son efficacité dans la prévention et le traitement de plusieurs hépatites.
Astragale – Astragalus membranaceus
Tranches de racines d’astragale
Astragalus membranaceus
Les racines d’astragale sont aussi utilisées en médecine traditionnelle chinoise pour nourrir la Rate et le Qi. La Rate sert à extraire le Qi (ou l’énergie) des aliments pour fabriquer le Qi que nous dépensons au quotidien pour le métabolisme normal des cellules et pour fabriquer le Sang. En d’autres termes, cette plante est utilisée lorsqu’il y a de la fatigue surtout accompagnée de lourdeur musculaire, une perte de poids ou une difficulté à prendre du poids, une sensation de froid ou de la difficulté à se réchauffer ou encore une fragilité aux infections respiratoires, urinaires ou digestives.
Mijotées pendant un minimum de 30 à 40 minutes, ces racines ont un bon goût sucré et sont tout à fait adaptées pour les enfants et les personnes âgées ou en convalescence. Le bouillon ainsi obtenu peut être ajouté à des soupes ou on peut utiliser les racines sèches dans la cuisson du riz ou d’autres céréales.
Éleuthérocoque – Eleutherococcus senticosus
Aussi appelée le « ginseng sibérien », les racines de cette plante médicinale donnent de l’énergie rapidement tout en améliorant la qualité du sommeil. En médecine traditionnelle chinoise, on la considère comme un tonique du Qi, de la Rate et du Jing (prononcé « tsing » et qui correspond à nos réserves d’énergie). Prendre cette plante quotidiennement pendant quelques mois permet de remplir les réserves d’énergie de l’organisme pour récupérer plus rapidement en cas d’excès et être plus apte à combattre des infections.
L’éleuthérocoque ne causera pas un excès de Yang comme peut le faire le ginseng américain (P quinquefolius) ou chinois (P ginseng). Ses effets sont plus adaptés à tous. Cette plante est très intéressante pour augmenter la concentration, la mémoire et l’énergie. Comme toutes les plantes adaptogènes, elle aide à diminuer l’hypertension reliée au stress, l’insomnie, le déficit d’attention et l’hyperactivité. Elle augmente aussi l’utilisation en oxygène de nos cellules.
Comment consommer ces plantes médicinales?
Ces trois plantes que je vous ai présentées aujourd’hui gagnent à être extraites dans l’eau sous forme de décoction ou de réduit qui se conservera plusieurs semaines au réfrigérateur. De plus, leur action cumulative devient permanente lorsqu’on les consomme sur de longues périodes de temps sans interruption (trois à six mois).
Il existe bien d’autres plantes médicinales utiles pour retrouver énergie et vitalité, et chacune a ses caractéristiques propres. L’une d’entre elles vous convient sûrement parfaitement. Une consultation avec un herboriste thérapeute accrédité vous permettra de mieux comprendre les plantes médicinales et dechoisir celle qui sera la meilleure pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *